Délice boréal

  

Plantes et Inuits, une relation culturelle et identitaire

La part des plantes dans la vie des Inuits a été sous-estimée; au contraire, elles sont essentielles à leur santé et au maintien de leur identité culturelle. Que saurions-nous des épilobes à larges feuilles (Chamerion latifolium; paunnaq), des renouées vivipares (Bistorta vivipara; tursaq) ou, encore, des oxytropes (Oxytropis spp.; airaq) qui composent l’alimentation des peuples du Nord, si ceux-ci ne nous avaient éduqués sur leurs utilisations et bienfaits ? Autrement dit, que sont les Inuits sans ces baies (et toutes autres plantes) qui les définissent et auxquelles ils vouent une passion sans borne ?

La toundra multiplie les plantes utiles et les Inuits ont su les reconnaître, les nommer, les utiliser. C’était mal connaître le peuple inuit que de leur assigner une diète strictement animale. Parmi les plantes utilisées, nous trouvons les combustibles, les technologiques (paniers, matelas, mèches, etc.), les comestibles et les médicinales (les thés en font partie).

Parmi les problèmes que l’on soigne, nous trouvons les maladies intestinales et maux de ventre, les problèmes cutanés, respiratoires et les maladies infectieuses. Les plantes du Nunavik sont aux prises avec un climat rigoureux (froid, vent, ensoleillement soutenu); les mêmes armes qu’elles ont confectionnées pour y faire face jouent un rôle protecteur accru pour le bien-être de tous. Santé !

1 boite de 20 sachets (5 sortes ) 9.79$

coffret-cadeaux (80 sachets des 5 sortes) 57.99$

©2019 La Gourmandine • Contactez-nous • Catégories • Plan du site • Propulsé par GNAK.CA
Retour